• Stéphane Bourgoin est-il un mythomane ?

    Comme je m'intéresse aux faits divers et aux tueurs en série, il était normal que je connaisse le nom de Stéphane Bourgoin. Je croyais qu'il était journaliste d'investigation spécialisé dans la criminologie. Aussi, la polémique dont il est le centre depuis le début du mois d'avril m'a poussé à me renseigner plus avant sur le personnage.

    Stéphane Bourgoin est-il un mythomane ?Tout d'abord, voici sa biographie résumée d'après sa fiche "Wikipédia" :

    Né le 14 mars 1953 à Paris, Stéphane Bourgoin est d'abord chroniqueur dans les fanzines "Vampirella" et "L'Écran fantastique". Il a aussi travaillé à la librairie parisienne "Le Troisième œil".

    En 1974, il part aux États-Unis où il devient  homme à tout faire dans des productions cinématographiques à petit budget.

    Un jour de 1976, il découvre le corps mutilé de sa petite amie Eileen dans leur appartement de Los Angeles. Il retourne alors vivre à Paris, mais il avait gardé contact avec l'enquêteur de la police chargé de l'affaire. Deux ans plus tard, il apprend l'arrestation de l'assassin, qui aurait alors confessé 12 autres crimes.

    C'est ainsi que se serait éveillée chez Stéphane Bourgoin son attrait pour les "sérial killers". Selon lui, il en aurait interviewé plus de quatre-vingt, dont les célébrités telles que Ed Kemper, ou le gourou Charles Manson, sans oublier l'assassin de sa compagne qu'il aurait rencontré en prison en 1986.

    Dans les années 90, il commence sa carrière d'écrivain se spécialisant dans les essais sur la criminologie ainsi que les biographies de tueurs en série.

    De  1997 à 2007, il est également conférencier au Centre de formation de police judiciaire de l'École de la gendarmerie nationale.

    Voilà pour la biographie, maintenant, parlons de la polémique :

    Début avril 2020, la chaine Youtube "Le 4ème Oeil Corporation", dans une série de vidéo, met l'accent sur des incohérences dans la biographie et le travail de S. Bourgoin. Ces informations sont reprises par une autre chaine Youtube, "Arrêt sur images".

    Parmi les éléments de la controverse, le flou concernant le meurtre de sa petite amie (dont il donnera de nombreuses versions), sa prétendue interview de Manson dans sa prison, et également sa... carrière de footballeur au sein de l'équipe du "Red Star" dans les années 70.  Loin d'être anecdotique, ce dernier point est intéressant car, selon Stéphane Bourgoin, il aurait participé à un match face à l'équipe de Saint-Étienne et aurait affronté Michel Platini. Or, celui-ci n'a été engagé chez les "Verts" qu'en 1978, date à laquelle Bourgoin était aux États-Unis.

    Pour revenir à son activité de "criminologue", les enquêteurs du site du "4ème Oeil" auraient découvert qu'il n'aurait interviewé qu'une dizaine de serial killers, et que, contrairement à ce qu'il prétend, aucun membre travaillant ou aillant travaillé au FBI ne le connait !

    Quand à ses ouvrages consacrés à des serial kilers, certains d'entre eux sont en fait des plagiats de livres écrit par des criminologues sud-africains ou américains.

    L'affaire est reprise par la presse écrite, notamment par le journal "Le Monde" (le 21 avril) qui émet de sérieux doutes quant à la collaboration de Stéphane Bourgoin avec le FBI. Le magazine "So Foot" quant à lui dément ses allégations sur son passé de footballeur.

    Dans le même temps, un gendarme contacté par "France Inter" affirme que, contrairement à ce qu'il dit, Bourgoin n'a pas participé à la création du GAC (Groupe d'Analyse comportementale), un département de la gendarmerie française spécialisé dans le profilage de criminels.

    Fin avril, le journal régional "Le Progrès" publie une enquête contestant le nombre d'entretiens que S. Bourgoin aurait donné à des tueurs en série.

    La réaction de Bourgoin ne s'est pas fait attendre : il a d'abord intenté une action en justice à l'encontre du site "Le 4ème Oeil corporation", dont il est parvenu à faire interdire les vidéos incriminées, puis il s'est retiré lui-même des réseaux sociaux.

    En ce qui me concerne, je n'avais jamais eu la curiosité d'aller sur sa page "Facebook", mais après avoir vu la vidéo de "Arrêt sur images", j'ai lu quelques-un des commentaires qui y étaient associés, et j'ai ainsi découvert que des gens s'étaient désolidarisé de ses sites après y avoir vu des photos complaisantes de scènes de crime.

    J'ignore si c'est vrai ou faux, mais par curiosité, j'ai feuilleté le seul livre que je possède de Stéphane Bourgoin ("Qui a tué le Dalhia Noir ?" - voir article ici) et, effectivement, j'ai constaté un fait que je n'avais pas relevé lors de ma première lecture de ce bouquin : les photos scabreuses - et nombreuses - sur l'affaire, et également sur une autre sans rapport avec celle du livre, mais revoir ces clichés morbides en ayant en tête les commentaires donne une autre idée du personnage.

    J'ai également appris qu'il aimait apparemment porter des T-shirt à l'effigie des tueurs en série. D'autres rumeurs sont un peu plus difficiles à croire, comme celle qui prétend qu'à l'occasion de la sortie de l'un des ses bouquins, consacré à serial killer américain, Bourgoin aurait proposé aux dix premiers lecteurs des "morceaux "du corps du tueur !

    Bref, on dirait que cet homme n'est pas très "net" en ce qui concerne sa psychologie : est-il un simple mythomane ou sa fascination pour les meurtriers en série cache-t-elle des secrets plus sombres ?

    Stéphane Bourgoin est la deuxième personnalité médiatique (après Denis Seznec) qui perd toute crédibilité à mes yeux. Quelque part, cela m'attriste. J'ai l'impression de faire les frais d'une trop grande crédulité.

    Mais il y a une chose qui me questionne : si Stéphane Bourgoin est effectivement un menteur, un mythomane, comment se fait-il que durant toutes ces années, il ait pu être invité dans des émissions de télévision et de radio ? Aucun journaliste ne s'est interrogé ? Aucun professionnel (criminologue, juge, gendarme, ou autre) n'a mis en doute ses compétences et ses activités ?

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :