• Adieu Fats DominoNé Antoine Dominique Domino Jr dans une famille d'origine créole de la Nouvelle-Orléans, Fats Domino est attiré très tôt par la musique, dont il apprend les bases avec son beau-frère Harrison Vernett,  joueur de banjo dans des formations de jazz.

    Dès l'âge de 14 ans, il écume les boites de nuit autour de sa ville natale, attirant de plus en plus de fans grâce à son génie du rythme. Parmi ses plus grands succès, on compte "Ain't That A Shame" et l'inégalable "Blueberry Hill".

    Pour l'anecdote, il fut l'un des premiers musiciens noirs que les blancs venaient voir dans les boites de nuit réservées aux gens de couleurs, contribuant ainsi à la propagation du Rythm'N'Blues.

    Génie de la musique, on le compte parmi les inventeurs du Rock'N'Roll qui inspirèrent un jeune chanteur de Tupelo : Elvis Presley.

    Fats Domino est décédé le 24 octobre dernier à l'âge de 89 ans.

    R.I.P.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Adieu, Gérard PalapratJe ne le connais que pour deux "tubes" : l'auteur-compositeur-interprète Gérard Palaprat vient de nous quitter, victime d'un cancer à l'âge de 67 ans.

    Il étudie très tôt le chant, la danse, la musique et la comédie, entre au "Petit Conservatoire" de Mireille, joue dans Trans-Europ-Express (67) d'Alain Robbe-Grillet et manque de faire partie du casting du film Hibernatus (69) d'Édouard Molinaro, son départ sous les drapeaux entraine la disparition pure et simple de son rôle.

    Il travaille ensuite à l'ORTF comme figurant dans des "dramatiques", fait partie de la troupe de la comédie musicale Hair au théâtre de la Porte-Saint-Martin, puis devient chanteur avec à son actif deux "tubes" sortis en 1971 : "Fais-moi un signe" et "Pour la fin du monde", ancrés dans leur époque "Baba-cool".

    En 2010, il participe à la tournée "Âge tendre et têtes de bois".

    Gérard Palaprat a hélas écorné son image "Baba Cool" en étant condamné en 2014 pour "coups et blessures" à l'encontre de son épouse.

    Adieu, Gérard Palaprat

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Voici la nouvelle chanson d'Eddy Mitchell : "La même tribu", enregistrée avec quelques représentants de la chanson française : Johnny et Dutronc  (père et fils), Laurent Souchon et Alain Voulzy (ou Laurent Souchy et Alain Voulzon), Michel Jonaez, Julien Clerc, mais aussi Christophe, Calogéro ou Arno entre autres...

     

     

    À la première écoute, on se dit que c'est sympa, et l'on prend plaisir à retrouver les chanteurs que l'on n'entend plus souvent à la radio comme William Sheller. Mais on a très vite l'impression d'une chanson  sans grande surprise : chacun suit sa partition, on retrouve des bouts de "tubes" des uns et des autres, et l'ensemble ronronne gentiment...

    Personnellement, je préfère "M'Sieur Eddy" quand il donne sa vision désabusée du monde actuel ou quand il fait preuve d'auto-dérision.

    Renseignements pris, il s'avère que cette chanson annonce la sortie d'un album sur lequel notre ami a enregistré ses plus grands succès sous forme de duos. J'avoue que je ne suis pas fan de ce genre d'auto-congratulation, mais cela m'est moins insupportable que les fameuses reprises de grands chanteurs -disparus ou non - par les "nouvelles voix françaises"...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le chanteur Al Jarreau nous a quitté hier dimanche à l'âge de 76 ans, après avoir annoncé il y a quelques jours qu'il arrêtait sa carrière pour cause d'épuisement.

    Né Alwyn Lopez Jarreau le 18 mars 1940 à Milwaukee dans le Wisconsin, il pratiquera plusieurs styles musicaux, du Jazz ("Take Five") à la pop, en passant par le funk. Parmi ses titres les plus connus : "Mornin'", "Boogie Down" "Roof Garden".

     

    R.I.P, Al...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Adieu, George MichaelGeorge Michael, c'est une partie de mon adolescence : les années 80, le groupe "Wham !", les mitaines jaunes et les T-shirts roses bombon...

    Et puis il y a eu sa carrière solo, les tubes "Faith", "Freedom", "I Want Your Sex"... Et son look "barbe-de-trois-jours" et blouson de cuir, qui cachait bien des choses...

    Je me souviens qu'à l'époque, au lycée professionnel où j'étudiais, un gars s'était fait le "look George Michael" pour séduire les filles, et y réussissait...

    Dans les années 90, ce fut le coup de théâtre : George Michael était arrêté pour "raccolage" dans les toilettes pour hommes d'un parc de Los Angeles... J'avoue qu'en apprenant la nouvelle, j'ai repensé à ce camarade de lycée et à son style "viril"... J'ai bien ri.

    Aujourd'hui, j'ai l'impression que mon adolescence s'en est allée un peu plus : George Michael vient de décéder le jour de Noël, à l'âge de 53 ans, à son domicile de Goring-on-Thames en Angleterre.

    R.I.P, George...

     

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique