• Je me considère comme féministe, mais je n'adhère à aucune association car je trouve que ce qui fait vraiment "bouger" les choses en matière de féminisme, ce sont les actes, non les discours.

    Ainsi, j'ai dans mon "Panthéon" personnel des femmes qui, par leur volonté principalement, par leur combativité souvent, et surtout par leur opiniâtreté, ont été à l'origine de changements bénéfiques pour la société dans son ensemble.

    Aujourd'hui, 8 mars, c'est la journée des droits des femmes. J'ai déjà dit ici que cet événement ne change rien, hélas, au statut des femmes dans certains pays - ni dans nos sociétés "civilisées", d'ailleurs - mais je voulais rendre hommage aux femmes, vivantes ou disparues, dont les combats et les vies me touchent particulièrement :

    Femmes !

     Femmes !

    Femmes !

    Femmes !

     

    Merci à toutes ces femmes, et à toutes celles qui les ont précédées, qui les ont inspirées, celles qu'elles ont inspirées et qui continuent un combat long, difficile, mais utile.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jane GoodallNée le 3 avril 1934 à Londres, Jane Goodall se passionne très tôt pour les animaux et l'Afrique. Devenue adulte, elle travaille comme secrétaire lorsque, sur les conseils d'un ami, elle contacte l'archéologue et paléontologue Louis Leakey en 1957.

    Leakey pense que pour comprendre le mode de vie des ancêtres de l'Homme, il faut étudier celui des grands singes (chimpanzés, gorilles, orang-outans). Il envoie Jane Goodall auprès du primatologue William Osman Hill et de l'anatomiste John Napier afin qu'elle apprenne le comportement et la biologie des simiens.

    En 1960, Louis Leakey parvient à lever des fonds pour réaliser son but : Jane Goodall fait alors ses débuts de primatologue dans le parc national de Gombe auprès des chimpanzés. Elle sera la première à découvrir que ces animaux créent et utilisent des outils, et qu'ils sont omnivores, deux faits totalement inconnus à l'époque.

    Jane Goodalll va consacrer sa vie aux chimpanzés, et ses travaux contribueront à changer profondément la vision des grands singes. En 1977, elle fonde l'Institut qui porte son nom et dont les actions vont de la protection de la biodiversité à l'aide à la gestion durable et équitable des ressources naturelles en passant par l'éducation des plus jeunes. La branche française de l'Institut Jane Goodall a été créée en 2007.

    Pour moi, Jane Goodall est l'une des dernières personnalités dignes de respect. Âgée de 82 ans, elle continue inlassablement de parcourir le monde, de conférences en participations à des associations diverses, elle fait preuve d'un inaltérable optimisme quant à l'avenir de la Nature et par la même de l'humanité.

    Jane Goodall

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dian Fossey aurait eu 82 ans aujourd'hui.

    Cette primatologue, née le 16 janvier 1932 à San Francisco, étudia les gorilles des montagnes du Rwanda à partir des années soixante.

    Ses recherches font autorité aujourd'hui dans le domaine de l'éthologie et de la zoologie, et son combat pour la sauvegarde des grands singes, victimes de massacres et de la déforestation, lui attirera des ennemis farouches et, malheureusement, souvent haut-placés au Rwanda : en effet, le trafic de bébés gorilles et de viande de brousse était souvent le fait de hauts fonctionnaires corrompus.

    Dian Fossey fût assassinée le 26 décembre 1985 dans sa case située dans les montagnes de Virunga. Conformément à son souhait, elle repose dans le "cimetière des gorilles" qu'elle avait créer pour rendre hommage à ses amis massacrés par les braconniers. Si son ou ses meurtriers n'ont jamais été formellement identifiés, sa mort a, paradoxalement, permis à l'opinion publique de s'émouvoir du sort des grands singes et aujourd'hui, si les gorilles sont toujours en grand danger de disparition, ils sont protégés et étudiés par des scientifiques se réclamant de l'héritage de cette femme de tête et de convictions...

     

    Dian Fossey

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Nelson MandelaNelson Rolihahla Mandela, du clan tribal "Madiba", est né le 18 juillet 1918 à Mvezo en Afrique du Sud.

    Figure de la lutte anti-apartheid, il est arrêté le 12 juillet 1963, par la police sud-africaine sur des indications de la C.I.A. et condamné aux travaux forcés à perpetuité.

    Il sera relaché le 11 février 1990, suite à la pression internationale et aux interventions de plus en plus nombreuses de personnalités en sa faveur. Il sera par la suite artisant de la réconcilliation avec Frederick de Klerk, président du pays ; les deux hommes recevront conjointement le Prix Nobel de la Paix en 1993.

    Mandela devient l'année suivante le premier Noir à accéder à la présidence d'Afrique du Sud et n'effectue qu'un mandat. Impliqué dans des associations de lutte contre la pauvreté et pour le rapprochement Blancs-Noirs dans la "Nation Arc-en-ciel", il est le symbole de la détermination humaine à rendre le monde meilleur.

    Alors qu'il fête aujourd'hui ses 95 ans dans une chambre d'hôpital, je ne peux, hélàs, que lui souhaiter de vivre ses derniers instants dans la sereinité.

    Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique