• Qui a tué le Dahlia Noir ?

    15 janvier 1947 : un corps de femme atrocement mutilé et coupé en deux est découvert dans un terrain vague de Los Angeles. Très vite les journaux (le Los Angeles Examiner en tête) vont s'emparer de l'affaire.

    Qui a tué le Dahlia Noir ?La victime s'appelait Elizabeth Short, mais sera connue pour la postérité sous le nom de "Dahlia Noir"...

    L'affaire du Dahlia Noir a fait couler beaucoup d'encre, à inspiré nombre de scénaristes et d'écrivains et à aussi attiré des gens aussi divers que des journalistes, des criminologues, des psychiatres et des... médiums ! Il était normal que Stéphane Bourgoin s'y intéresse à son tour.

    Bourgoin est un journaliste et criminologue français reconnu mondialement pour ses travaux sur les tueurs en série. Dans ce présent livre, il se penche donc sur l'un des "cold case" les plus célèbres de l'Histoire, et livre le résultat d'une vingtaine d'années d'investigations.

    Le livre commence par un rappel de l'histoire, suivit par une biographie de la victime,  un survol des différentes thèses, l'impact de l'affaire sur la presse et sur la police de Los Angeles.

    La deuxième partie de l'ouvrage aborde une série de crimes qui eurent lieu dans les années 30 à Cleveland dans l'Ohio. Surnommé "Le Boucher de Cleveland", l'auteur ne sera jamais arrêté(*). Puis, au début des années 40, une autre série de crimes, cette fois en Pennsylvanie, défraya la chronique. Selon Bourgoin, le "Boucher de Cleveland" est l'auteur de ces crimes et du meurtre d'Elizabeth Short. Il finit par nous en livrer le nom : un certain Jack Wilson, né près de Cleveland, qui vécu un temps en Pennsylvanie avant de déménager en Californie.

    Le bouquin m'a plu car il offre un panorama complet de tous les suspects du meurtre du Dahlia Noir, y compris les plus improbables  : j'ai ainsi appris que le chanteur Woody Guthrie fut un temps soupçonné, et que, des années après le crime, deux figures d'Hollywood furent accusées par des auteurs très imaginatifs : Orson Welles et John Huston ! Il y a d'ailleurs une similitude - soulignée par Bourgoin - entre ce crime et ceux de "Jack l'Éventreur" : des médecins, des bouchers et certaines personnalités "en vue" furent suspectés.

    Pour la première fois  à ma connaissance, des photos prises sur la scène du crime et lors de l'autopsie sont intégrées au livre, clichés fort impressionnants comme il se doit.

    Un gros point positif, la bibliographie et la filmographie présentés en annexe.

    Un gros point négatif, certaines photos ne sont pas légendées, notamment celles présentant des livres et publication sur l'affaire.

    Une chose m'a gêné : le sous-titre du bouquin, "l'énigme enfin résolue". J'ai tendance à être dubitative lorsque je lis ce genre de phrase définitive...

     

    Qui a tué le Dahlia Noir ? - L'énigme enfin résolue de Stéphane Bourgoin - édition Ring.

     

    (*) À propos du "Boucher de Cleveland", nous avons un enquêteur de choc, en la présence d'Eliott Ness lui-même, qui était devenu le chef de la police de la ville après avoir purgé Chicago de sa mafia.

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    DANIEL
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:34

    Beaucoup de noms celèbres dans ce livre....je trouve ça un peu curieux. Si le sujet t interesse je te renvoie chez Valcogne qui a fait un post sur le film et sur le livre de James Ellroy parlant du meme sujet.

    2
    Jeudi 26 Mars 2015 à 09:20

    Fait étonnant de ma part, je n'ai pas lu le livre de James Ellroy ! Pourtant, je suis passionnée depuis toujours par les énigmes non résolues et par celle du Dalhia Noir en particulier.

    Je viens juste de lire le post de Valcogne sur le sujet, il serait intéressant que je me procurre le bouquin d'Ellroy et le film pour avoir - enfin - une vue d'ensemble du sujet !

    3
    Mardi 28 Avril 2015 à 22:11

    Il se trouve que la propre mère de James Ellroy fut tuée dans des conditions atroces. Pour exorciser ses démons, l'auteur a écrit sur le "Dahlia noir" comme s'il était question de de sa génitrice. Il a tanné les enquêteurs, enquêté lui même, sans trouver de solution. Son livre est un écho au réel qu'il a subi. Pour parfaire le propos il a aussi écrit " Ma part d'ombre ".  les meurtres d'Elisabeth Short "Le dahlia noir " et de madame Hillicker, mère d'Ellroy, sont à ce jour non élucidés.

    4
    Mercredi 29 Avril 2015 à 08:43

    Je viens juste d'acheter "Le Dahlia Noir" d'Ellroy et j'en commence la lecture... Bientôt, sans doute, un article sur le sujet paraitra sur le présent blog.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :