• Mort Shuman

    Mort ShumanNé Mortimer Shuman le 12 novembre 1936 à Brooklyn, il étudie la musique au Conservatoire de New York et commence à composer à 18 ans.

    En 1958, il rencontre le chanteur Doc Pomus avec qui il se lance dans l'écriture de chansons pour Fabian, The Drifters, ou Ben E. King, mais surtout pour Elvis Presley, notamment les tubes "Little Sister", "(Marie's the Name) His Latest Flame" ou "Viva Las Vegas".

    On doit également au duo Pomus-Shuman "Sweets for My Sweet", créée par les Drifters (connue chez nous en version française sous le titre "Biche ô ma biche").

    Mort Shuman va aussi composer pour Janis Joplin, Andy Willams ou les Small Faces. Après avoir fait la connaissance de Jacques Brel, il va adapter en anglais certaines de ses chansons comme "Amsterdam" ou "Quand on a que l'amour". En 1968 il écrit une comédie musicale, "Jacques Brel is alive and well and living in Paris". Il se lie d'amitié avec Eddy Mitchell avec qui il écrit des chansons entre 1964 et 1965.

    Amoureux de la France, mais surtout de Paris, Mort collabore avec Etienne Roda-Gil sur des chansons qu'il interprète en français, et d'abord "Le Lac Majeur", qui sort en 1972 et sera d'abord boudée par les stations de radio en raison de sa longueur inhabituelle (plus de 5 minutes), mais sous la pression des fans, elle sera le premier succès de l'auteur-compositeur-interprète.

    Suivront "Papa Tango Charlie", "Shami Sha", "Sorrow" (B.O du film À nous les petites anglaises) et "Un été de porcelaine" (du film L'Hôtel de la plage). Mort Shuman, malgré un énorme capital-sympathie auprès du public, fait très peu de scène par timidité. Il préfère écrire pour d'autres chanteurs comme Eddy Mitchell, Michel sardou ou Johnny Hallyday. Il devient aussi un habitué des émissions de Maritie et Gilbert Carpentier.

    En 1974, il épouse Élisabeth Moreau avec qui il compose quelques chansons comme "My name is Mortimer" ou "Le Nègre Blanc".

    Le chanteur est également acteur : on le retrouve ainsi dans Le Roman d'un voleur de chevaux (1971) d'Abraham Polonsky, La Petite fille au bout du chemin (1976) de Nicolas Gessner ou Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette (1978) de Jean Yanne.

    Il signera également les bandes originales des films de Michel Lang A nous les petites Anglaises (1976) et L'Hôtel de la plage (1978).

    En 1978, très affecté par le décès de Brel, il retourne à Londres et renonce à la scène tout en continuant à écrire, que ce soit pour lui-même ou pour ses amis Eddy Mitchell ("Je suis parti de rien", "Tu ne veux plus de moi") ou Hallyday, dont il compose "Dans un an ou un jour"  pour l'album "Ça ne change pas un homme" en 1991 et qui sera son dernier travail.

    Atteint d'un cancer du foie, Mort Shuman décède dans un hôpital de Londres le 3 novembre 1991. Il laisse derrière lui sa deuxième épouse, Maria-Pia Vezia, et leurs trois filles, Barbara, Maria-Pia et Eva-Maria. Il est enterré dans le cimetière de Caudéran (Gironde) où il avait une maison.

     

    Mes chansons favorites :

    - Des musiques sentimentales

    - My name is Mortimer

    - Shami Sha

    - Allo Papa Tango Charlie

    - Brooklyn by the sea

    - Save the last dance for me (et sa version française Garde bien la dernière danse pour moi)

    - On a déjà donné

    - Ma chanson italienne

    - Sorrow

    - Un été de porcelaine

    - Comme avant

     

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Burt
    Mardi 5 Septembre à 14:59

    Je me rappelle avoir vu chanter Mort Shuman lors d'une tournée d'été d'un "Podium Europe 1". Il y a un quelques décennies de cela, la caravane Europe 1 sillonnait les routes et faisait étape dans une ville. Plusieurs artistes se produisaient lors d'un spectacle gratuit. C'était noir de monde. Mort Shuman, un grand costaud plein d'énergie à la voix puissante, a egrené tous ses succès de l'époque. Il en a fait des tubes. Décédé pas bien vieux lui aussi.

    2
    Jeudi 7 Septembre à 10:16

    Un "grand" de la chanson, dans tous les sens du terme ! J'ai grandis en regardant les shows des époux Carpentier, dont il était l'un des "piliers" avec son ami Joe Dassin. Chacune de ses chansons est pour moi un souvenir d'enfance.

    Et comme tu dis, il est mort trop tôt. Ce qui me fait de la peine, c'est qu'il semble avoir été complétement oublié par la radio et la télévision.

    3
    Daniel
    Mardi 12 Septembre à 19:59

    Il était déja oublié lors de son enterrement où il n ' y avait quasiment personne ! Abus de drogue et d' alcool ont eu raison de ce compositeur talentueux à la voix chaleureuse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :