• Pierre Vasiliu

    Né le 23 octobre 1937 à Villecresne (Val-de-Marne), Pierre Vassiliu, fils d'un médecin d'origine roumaine et d'une mère française, devient à 15 ans apprenti jockey.

    Pierre VasiliuCe sont Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, à qui il donne des cours d'équitation, qui l'encouragent à devenir compositeur.

    Plus tard, alors qu'il est au service photographique de l'armée durant la Guerre d'Algérie, Pierre Vassiliu passe en conseil de discipline après avoir diffusé par haut-parleur l'une de ses premières chansons "La demande de permission", au texte antimilitariste.

    De retour à la vie civile, il passe par le Petit Conservatoire de Mireille et se produit dans des cabarets, notamment "L'Écluse". Son premier disque, "Armand" (1962) s'écoule à 150 000 exemplaires. Pierre va faire la première partie des Beatles à l'Olympia puis partir en tournée avec Claude François et Sylvie Vartan. Il connait des succès avec "Alice" ou "La Famille Tuyau de Poële".

    Mais la consécration vient en 1973 avec "Qui c'est celui-là ?", adaptation d'une chanson de Chico Buarque : 300 000 disques vendus en seulement 4 mois. Il confirme l'essai avec "J'ai trouvé un journal dans le hall de l'aéroport".

    Suivront des chansons aux sonorités du monde entier ou des balades comme "Ma maison d'amour" et "Amour amitié", ainsi que des chansons égrillardes comme "En vadrouille à Montpellier".

    Dans les années 70, vivant dans le Sud de la France, il ouvre une salle de concert à Apt, "L'Usine", où les artistes touchent un pourcentage des recettes. Il compose aussi pour divers chanteurs et s'essaie au cinéma : après avoir écrit la musique du film de Lelouch Une fille et des fusils (1964), il joue dans La Saignée (71) de Claude Mulot, What a flash ! (72) de Jean-Michel Barjol. Plus tard, il sera au casting de Périgord Noir (89) de Nicolas Ribowski.

    Il sera aussi la voix française du coq Adam de la Halle dans le Robin des Bois des studios Disney en 1974.

    En 1984, Pierre Vassiliu s'installe au Sénégal avec sa famille et ouvre une boite de jazz. Trois ans plus tard, il rentre en France complètement ruiné. C'est son ami Coluche qui l'héberge le temps qu'il retrouve le succès avec le titre "Toucouleur" tiré de l'album "L'amour qui passe".

    Le chanteur repart en tournée, édite d'autres albums : "La vie ça va" (1993), "Parler aux anges" (1999), "Pierre précieuses" (2003). En 2008, il participe à la troisième édition du récital "Âge tendre, le retour des idoles". Sa dernière prestation scénique date de 2011, lorsqu'il accompagne Armand Fleurent-Didier.

    Dans les années 90, il fonde avec des amis un festival de musique à Mèze où il vit avec son épouse.

    Pierre Vassiliu se voit diagnostiquer la maladie de Parkinson en 2006 ; il décède le 17 août 2014 dans un établissement médicalisé de Sète. Il avait 77 ans.

     

    Mes chansons préférées :

    Ivanohé (1965)

    Dans ma maison d'amour (1971)

    Qui c'est celui-là ? (1973)

    J'ai trouvé un journal dans le hall de l'aéroport (1973)

    La Baie d'Along (1989)

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :