• La bipédie intitiale

    Et si l'homme ne descendait pas du singe ? Et si notre ancêtre était une créature marine ayant colonisé la terre ferme en adoptant d'emblée la posture bipède ? Si cette espèce était à l'origine de presque tous les animaux terrestres existants ou ayant existé?

    La bipédie intitialeC'est la thèse développée par François de Sarre dans cet ouvrage révolutionnaire. Ichtyologue, paléoanthropologue et spécialiste de l'évolution, il bouscule le dogme établit par Charles Darwin en s'appuyant notamment sur l'embryologie (étude du développement de l'embryon) et sur l'ontogenèse (étude des individus depuis l'ovule jusqu'au stade adulte).

    Résultat : tous les foetus d'animaux présentent la même caractéristique : tête ronde, "ébauche" de colonne vertébrale et pattes palmées.

    Il ne sort pas cette théorie d'un chapeau de magicien, bien entendu : il reprend les travaux de paléontologues et de scientifiques qui depuis le 19ème siècle remettent en cause le darwiniste. La plupart de ceux cités dans ce livre sont des allemands et des autrichiens (François de Sarre, né en 1947 en Allemagne, a fait ses études dans ce pays ce qui explique sa connaissance du microcosme scientifique germanique), mais on y croise aussi Bernard Heuvelmans, célèbre zoologiste et fondateur de la cryptozoologie, notamment au sujet des "cousins" simiens de l'homme qui pourraient encore subsister sur Terre.

    Donc, pour François de Sarre, l'ancêtre commun de presque toutes les créatures terrestres était un "homoncule marin". Après avoir développé dans l'eau une capacité cérébrale le rendant intelligent, sociable et opportuniste, cet ancêtre colonise la terre vers - 600 0000 ans et donne naissance aux "mamaliens".

    Ses capacités intellectuelles et son caractère grégaire font de lui le précurseur de toutes les espèces sociables. L'auteur va jusqu'à dire que ses facultés d'adaptation font de lui le restaurateur de la vie après plusieurs catastrophes (chute de météorite, irruption de super-volcan, etc.) En gros, notre ancêtre utilisa son intelligence pour "recréer" la vie après chaque extinction. Cette dernière théorie rejoint par ailleurs celles (farfelues ?) des adeptes de "civilisations antédiluviennes".

    De leurs côtés, nos cousins les grands singes se seraient "déshominisés" et auraient régressés, voyant de fait leurs têtes se muer en museaux, leurs membres supérieurs évoluer vers un mode de vie arboricole et leurs capacité cognitives diminuer. En d'autres termes, ce ne serait pas l'homme qui descendrait du singe, mais le contraire !

    J'avoue avoir eu du mal à lire ce livre, en grande partie parce que François de Sarre, bien que très clair dans ses explications, emploie un jargon scientifique qui serait bien difficile à comprendre s'il n'y avait un glossaire en fin d'ouvrage.

    Même si je me suis souvent "perdue" dans ses explications, la ligne directrice de ce livre m'a passionnée. J'aime ce genre de théorie qui bouscule les faits établis, qui donne une nouvelle interprétation de notre évolution et poussent à la réflexion.

    La bipédie intitiale

     

     

     

    La bipédie initiale - François de Sarre - éditions Hades.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Burt
    Dimanche 10 Juin à 17:28

    Depuis le temps qu'on nous dit que l'homme descend du singe, la thèse de François de Sarre ressemble à de la science-fiction.

      • Dimanche 10 Juin à 19:04

        C'est vrai.

        De plus, si au début de l'ouvrage l'auteur reste dans son rôle explicatif, j'ai moyennement aimé qu'à la fin il semblait sous-entendre que l'homme avait su "recréer" la vie suite aux différentes catastrophes. Cela me parait un peu trop gros.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :