• Il y a trente ans...

    Il est arrivé avec sa salopette, son nez rouge, son humour et sa grossièreté.  C'était à la fin des années 70, époque où le public ne connaissait que Fernand Raynaud ou les Frères Ennemis.

    Il va tout bousculer, être aimé par la jeune génération et détesté des vieux. Mais derrière le clown, il y avait l'homme révolté, qui pointait mine de rien ce qui n'allait pas en France et ailleurs : les magouilles politiques, la société de consommation, le racisme, l'égoïsme...

    Il y a trente ans...

    Il se présenta aux éléctions présidentielles de 1981, puis transforma sa révolte en acte d'altruisme, car il était comme ça : ses grossièretés, c'étaient pour masquer un coeur énorme.

    Aujourd'hui, de nombreux pseudo-comiques se réclament de son héritage, les spectacles des "Enfoirés" sont devenus des cirques où se produisent des gens à des années lumière de sa générosité, et tout ce qu'il a dénoncé est resté en place...

    L'une de ses passions, c'était la moto... Une passion qui l'a tué. Mais peut-être que les vrais gentils ne doivent pas rester longtemps sur Terre, pour qu'on entende mieux leurs messages. Peut-être devait-il partir avant de devenir un vieux con aigri et donneur de leçons (on en connait tant...).

    Mais qu'est-ce qu'il nous manque, l'enfoiré !

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :