• Fessée.

    Notre gouvernement aime se pencher sur les sujets les plus importants qui soient : la fessée, par exemple.

    On nous dit que c'est "traumatisant", "humiliant", "contre-productif"...

    Soit, mais que dire de ces parents qui tabassent à mort leur bébé de quelques mois parce qu'il pleurait, et qui l'enterrent dans une forêt ?

    Que dire d'une "mère" qui assassine sa fille et ensuite fait croire à son enlèvement ?

    Que dire d'un père incestueux qui va aller tuer sa fille et le compagnon de celle-ci car elle lui a "échappée" ?

    Que dire des assistantes sociales qui sont surchargées de dossiers, des familles "à problème" qui déménagent sans qu'il y ait un suivit, des pédophiles remis en liberté pour "vice de forme" ou à qui un médecin de la prison prescrit du viagra ?

    La fessée, cela veux dire, de la part du parent normal : "je te punis parce que je fais attention à ce que tu fais, à ce que tu es, et je te donne des limites parce que je ne veux pas qu'il t'arrive du mal".

    Alors interdire les fessées, c'est oublier encore plus les enfants qui souffrent vraiment et que personne n'aidera jamais.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :