• Coup de gueule : médicaments et posologie.

    Depuis quelques jours, je traine un rhume. Hier, à l'occasion de ma visite de contrôle, mon cardiologue me prescrit des antibiotiques.

    Sage décision, mais voilà  le ou plutôt les problèmes :

    1 - Les antibiotiques en question ne se présentent que sous forme de gélules (déjà que j'ai du mal à avaler mes médocs quotidiens !)

    2 - Le traitement doit se poursuivre scrupuleusement durant 7 jours. Or, les deux boites fournies par le pharmacien ne couvrent que 6 jours...

    D'où mon coup de gueule :

    1 - je sais, pour en avoir parlé autour de moi, que je ne suis pas la seule à avoir du mal à ingurgiter des gélules ou de trop gros cachets : ne me dites pas qu'il est difficile, dans l'état actuel de la recherche médicale, de faire des médicaments plus petits, plus faciles à   ingérer !

    2 - Serait-il si compliqué aussi de proposer des médocs "au détail", le pharmacien n'ayant qu'à glisser dans un sachet le nombre de cachets ou gélules nécessaires au traitement préconisé ? De plus, un tel procédé réduirait les risques de surdoses accidentelles, l'automédication, et... le coût en matière d'emballage. Cette méthode est utilisée depuis très longtemps en Espagne, à ce qu'on m'a dit.

    Mais j'ai conscience toutefois que le lobby des entreprises pharmaceutiques est plus puissant que le simple bon sens...

    Coup de gueule : médicaments et posologie.

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Daniel
    Mercredi 14 Juin 2017 à 12:41

    La vente de " médocs" au détail est depuis des lustres appliquée aux Etats Unis : en France on n applique jamais les bonnes méthodes de l étranger d' ou notre réputation " d ' arrogants donneurs de leçons'  , voir aussi le prélèvement à la source pourtant répandue à travers le monde  et qui semble poser des problèmes insolubles à notre gouvernement . J aime me souvenir de ces bonnes paroles de l acteur Tony Curtis : " Devant un verre d eau , le français analyse le contenu , nous on le boit !" . Sinon , ta réplique du moment ( Voltaire) est excellente , je ne la connaissait pas : tout y est dit!

      • Mercredi 14 Juin 2017 à 13:31

        Les labos pharmaceutiques font ce qu'ils veulent : j'ai entendu dire par exemple que des recherches sur une forme de cancer avait été abandonnées car "peu rentable". Même si l'on admet le principe du "rendement" propre à toute entreprise, il est aberrant que le bénéfice obtenu grâce à certaines maladies "courantes" ne puissent pas être réinvesties pour des maladies plus rares ou moins médiatisées.

        Quant au prélèvement à la source, je ne comprends pas pourquoi l'État hésite. Je me dis comme ça que si l'on avait tous un prélèvement obligatoire sur le revenu et qu'on abaissait la TVA sur les produits et services, on vivrait mieux...

        Pour ce qui est de ma "réplique du moment", je ne la connaissais pas non plus avant de la lire sur le Net au moment des élections présidentielles !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :